Concours de la plus belle écriture

aaron-burden-y02jEX_B0O0-unsplash

L’écriture est essentielle au développement de diverses facultés chez l’élève dès son plus jeune âge. Cette activité perceptivo-motrice recourt, notamment, à la motricité (fine et globale), à la coordination visuo-motrice, aux fonctions cognitives telles que la mémoire, l’attention, la concentration et l’organisation, ainsi qu’aux capacités langagières (acquisition de l’orthographe, prémices de la syntaxe).

C’est pourquoi, dans cette ère où les ordinateurs, tablettes et téléphones « intelligents » deviennent les principales sources d’écriture, la Direction, en collaboration avec les enseignants, souhaite redonner à l’écriture traditionnelle sa juste place. Une sorte de plaidoyer pour que la calligraphie soit tracée avec application, régularité et fluidité.

À ce titre, en ce futur début d’année 2020, l’Ecole organisera le concours Vivalys de « la plus belle écriture ». Dans chaque classe, deux diplômes seront décernés : le premier, à l’élève qui obtient le meilleur résultat au regard des exigences préalablement formulées ; le second, à l’élève dont le résultat en écriture aura présenté la plus forte progression.

« Tout en réfléchissant à ce que je dois écrire, je sens ma main agir, tourner, lier, plonger, se lever et, bien souvent, par le jeu des corrections, raturer ou faire éclater une ligne, agrandir l’espace jusqu’à la marge, construisant ainsi, à partir de traits (les lettres) un espace qui est tout simplement celui de l’art : je suis un artiste, non en ce que je figure un objet, mais, plus fondamentalement, parce que, dans l’écriture, mon corps jouit de tracer, d’inciser rythmiquement une surface vierge : le vierge étant l’infiniment possible. » Roland Barthes